Information sociale – récupération d’un jour férié tombant le week-end

La récupération du jour férié tombant un samedi (26 décembre)  ou un dimanche (1er novembre) :

 

  • Si le jour férié tombe un jour ouvrable non travaillé  (où le salarié ne travaille pas )*

Si le travailleur ne travaille pas le samedi 26 décembre, il bénéficie du report du jour férié.

Ce jour de repos compensatoire doit être accordé dans les 3 mois qui suit le jour férié de l’année en question. Par exemple, le 15 août doit être récupéré avant le 15 novembre. Toutefois, le législateur permet de dépasser ce délai de 3 mois si le fonctionnement de l’entreprise ne permet pas de respecter le délai. Dans ce cas, le jour férié devra être récupéré avant la fin de l’année calendrier (**).

(*)Les jours considérés comme ouvrables sont les jours du lundi au samedi.

(**)Exception pour les jours fériés de novembre et décembre qui eux peuvent être récupérés dans les 3 premiers mois de l’année suivante.

 

  • Si le jour férié tombe un jour ouvrable travaillé (où le salarié travaille )

Si le travailleur travaille habituellement le samedi, pour le samedi 26 décembre il bénéficiera du jour de congé payé pour jour férié.

 

  • Si le jour férié tombe un jour dimanche

Si le travailleur ne travaille pas le dimanche 1er novembre il bénéficie du report du jour férié.

Ce jour de repos compensatoire doit être accordé dans les 3 mois

 

ART. 232.3, 232.6 & 232.7 du Code du travail