Note sur le différentiel pour les allocations familiales

En tant que frontalier, vous pouvez ouvrir le droit aux allocations familiales aussi bien dans votre pays de résidence que dans votre pays d’emploi.

Ainsi, si les deux parents travaillent au Luxembourg, ils recevront directement et exclusivement les allocations luxembourgeoises car seul le Luxembourg sera compétent.

Par contre, si l’un des parents travaille dans le pays de résidence du ménage, les parents pourront prétendre à recevoir le complément différentiel correspondant à la différence entre les prestations luxembourgeoises et celles du pays de résidence.

Par exemple : un couple résident en Belgique, dont un parent travaille en Belgique, l’autre au Luxembourg, avec un enfant de 5 ans. Le couple a droit aux prestations familiales dans les 2 pays.

L’état prioritaire sera celui de résidence à la Belgique. Comme les allocations belges sont inférieures à celles octroyées par le Luxembourg, ce dernier accordera le différentiel.

Ils recevront mensuellement 158,10 € de la part de la caisse belge ; deux fois par an, ils percevront le différentiel luxembourgeois, soit 641,40 € ([265 € – 158,10 €] * 6 mois).

La demande de différentiel doit être introduite auprès de la Caisse pour l’Avenir des Enfants (CAE). Cette dernière versera les compléments aux périodes suivantes :

  • fin juillet – début août 2021 pour le 1er semestre 2021
  • fin décembre – début janvier 2022 pour le 2ème semestre 2021

Pour l’obtenir, il suffit de transmettre les informations suivantes à la CAE :

  • le formulaire de demande d’allocations familiales dûment complété et signé ;
  • le certificat de résidence ;
  • l’extrait d’acte de naissance ;
  • le relevé d’identité bancaire ;
  • le certificat de la caisse d’allocation familiale étrangère attestant le paiement des allocations dans le pays de résidence.

Toute notre équipe reste à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions.